Petit tutoriel à l’usage des opposants au Linky en réponse à quelques remarques ordinaires et systématiques destinées à justifier l’acceptation des contraintes

-----------------------

 

Affiche 2 STOP LINKY 47 la poste

 

 

A propos des ondes électromagnétiques :

- « On baigne déjà dans les ondes : portables, wifi, radio, etc. Alors un peu plus, ce n’est pas grave ».

a Le Linky est imposé. Les téléphones, etc., ressortissent d’un choix. C’est une différence fondamentale.

- « De toute façon, mourir de ça ou d’autres choses… ».

a Etre soi-même malade, est une chose. Mais voir son enfant, ses parents, ses proches souffrir de maladies causées par des produits ou supposés services créés par des industriels et commerçants feignant d’ignorer leurs dangerosités sanitaires est extrêmement difficile à vivre.

- « Le Linky n’est rien par rapport à tant d’autres choses bien plus dangereuses ».

a D’une part l’importante gravité d’autres nuisances ne justifient pas le fait d’accepter les nuisances en général. D’autre part, ce qui se veut être l’expression d’une lucidité est destinée à justifier l’acceptation et la soumission moutonnière à des entreprises qui agissent contre nous.

 A propos de la capture d’informations sur la vie privée :

- « De toute façon, je n’ai rien à cacher ».

a Il n’y donc a aucune raison de ne pas vivre nu.

- « En allant sur internet, nous donnons déjà une masse d’informations sur nous-mêmes ».

a Nous n’allons pas tous sur internet. Et quand nous y allons ce n’est pas pour donner des informations sur nos vies. Les sites ne présentent pas leurs services comme étant destinés à s’accaparer ces informations. Leur commercialisation se fait sans que ayons signifié formellement notre accord.

 A propos du progrès :

« C’est le progrès, on ne peut rien y faire, il faut être de son temps ».

a Le prix des logements a énormément baissé à Fukushima. Autant s’y installer pour profiter pleinement du progrès. De plus, qui souhaite véritablement voir augmenter ses factures, espionner sa vie privée, sans parler des menaces pesant la santé ?

 A propos de la contrainte imposée par Enedis :

« Mais, bon, il n’y a pas de liberté, ici comme ailleurs… ».

a L’éventuelle suppression des droits civils ne devrait donc soulever aucune indignation, à condition, bien sûr, que les autorités ne viennent pas arrêter ses enfants ou ses proches. L’absence de liberté ne signifie pas qu’il ne faille pas se battre pour elle.

 A propos du Linky, en portant crédit aux propos d’Enedis :

- « On va payer moins cher ».

a L’obligation des changements de contrat de puissance va permettre à Enedis d’engranger 750 millions d’euros. Le Linky ne respecte pas le texte de la loi : l’information sur sa consommation personnelle ne pourra être effectué que 24 h plus tard, sous condition d’avoir internet et d’avoir l’application qui permet une telle lecture. Ce sont les clients d’Enedis/EDF qui vont payer les 5 à 13 millions d’euros, selon diverses sources, que va coûter ce projet.

- « C’est bien pour protéger la planète ».

a L’installation des Linky va entraîner la destruction de 81 millions de compteurs en parfait état de marche : opération dont le coût financier et écologique est absurde et phénoménal. L’argument central présenté au public afin de le convaincre des bienfaits de l’industrie nucléaire était qu’il s’agissait d’une énergie sûre et propre : les intérimaires jetables travaillant dans le nucléaire, les habitants de Fukushima, ceux de Tchernobyl, de Three Mile Island, Rivière Chalk, de Windscale, etc. ont toujours du mal à être convaincus de la validité des propos rassurants des industriels de l’atome…

                                                       Rémy Collectif Linky Villeneuvois