Logo 5

 LA SAUVETAT SE SAUVE ! …DE SES RESPONSABILITES ENVERS SES ADMINISTRES

 

            Venu le mardi soir 11 avril 2017 demander un vote de moratoire au conseil Municipal de La Sauvetat Sur Lède, STOP Linky 47, le collectif Villeneuvois contre le nouveau compteur électrique communiquant d’Enedis, a essuyé une fin de non-recevoir.

          Le Conseil Municipal lui a indiqué que la commune, ayant mis ses compteurs à disposition du Syndicat Départemental d’Energie, elle n’en était donc pas propriétaire, n’avait donc pas à s’impliquer dans leur remplacement par des Linky, et estimait donc avoir fait tout ce qu’elle avait à faire. Et qu’il n’y avait rien à craindre, chaque foyer pouvant, s’il le souhaite, s’opposer au remplacement de son compteur par un Linky.

          Il est consternant et alarmant qu’une commune puisse se satisfaire d’ignorer qu’elle reste toujours propriétaire de ses compteurs quand bien même elle en a transféré la compétence au syndicat Départemental d’Energie. Se satisfaire d’ignorer qu’Enedis n’a jamais, bien au contraire, communiqué à quiconque qu’on puisse, si on le souhaite, s’opposer au remplacement de son compteur par un Linky, et se satisfaire d’ignorer qu’Enedis n’est nullement dans la continuité du bon vieux Service Public EDF d’autrefois, mais bien  un puissant et avide opérateur dont les sous-traitants ont pu déjà être vus installer des Linky après avoir pénétré de force dans des propriétés privées, voire rudoyé leurs occupants.

               Et si ce soir-là, le Conseil Municipal de La Sauvetat Sur Lède avait daigné poursuivre sa conversation avec ses visiteurs au lieu de les inviter à quitter les lieux, il y a peu de doute qu’il leur aurait montré la même ignorance des nombreux autres aspects du dossier Linky : Dangers sanitaires dûs aux ondes électromagnétiques (car Linky ce n’est pas seulement des compteurs individuels, mais aussi tous les concentateurs leur correspondant), formidable gaspillage économique , extractions d’informations sur la vie privée, risques de piratages informatiques, surfacturations,etc… Et pour chapeauter tout cela, le fait fondamental que le projet Linky s’inscrit dans le gigantesque  projet planétaire de la transition énergétique ou, par des algorithmes, tout serait numérisé, interconnecté, automatisé, planifié, ultracontrôlé, ultra surveillé. Même à la Sauvetat sur Lède !

             Stop Linky 47 allait boucler son article lorsque tomba cette encourageante nouvelle : Une autre Sauvetat, celle de Savères, venait, elle, de prendre ses responsabilités en se prononçant contre Linky, et Sembas avait fait de même

 Collectif Linky Villeneuvois