Elle rejoint le collectif Stop Linky 47 pour s'opposer au Linky  car elle est électrosensible 

Les quelques cas de figure évoqués par Françoise Lenoble seraient loin d’être isolés selon le collectif villeneuvois et comme en témoigne Marie-Christine Florentin, habitante d’Eysses à Villeneuve : « En février, j’ai reçu un courrier d’Enedis m’informant que mon compteur allait être remplacé par un compteur Linky. Et qu’une société prendrait rendez-vous avec moi pour ce faire. J’ai répondu par courrier qu’étant électrosensible, je ne souhaitais pas la pose d’un compteur Linky qui utilise les Courant porteurs en ligne (CPL) pour communiquer. J’ai également posé une affiche exprimant clairement mon refus, sur l’armoire de mon compteur électrique, accessible depuis la rue. » Mais un soir de février, en rentrant chez elle, Marie-Christine explique avoir été victime de maux de tête puissants, de bourdonnements d’oreilles : « Je ne comprenais pas jusqu’à ce que je trouve dans ma boîte aux lettres un avis de passage disant qu’un compteur Linky avait été posé chez moi. Mon voisin est venu me voir pour me dire qu’il avait assisté à la scène. Le poseur avait arraché l’affiche. Lorsque mon voisin lui a fait remarquer que j’étais opposé et absente, il s’est vu répondre : « Si elle est absente, je pose ! ». »

 

IMG_4880